X-Men Revolution Index du Forum
X-Men Revolution

 
X-Men Revolution Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    X-Men Revolution Index du Forum -> New York City -> Queens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Jeu 6 Mar 2014 - 00:52    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) Répondre en citant

Je crois en ce moment, c'est le temps de faire un point majeur dans la Confrérie. Je crois beaucoup au projet du pays de Magnéto, mais c'était bien fini pour la Confrérie depuis un moment, une fin pour l'ancienne direction des dirigeants. Magnéto, mon père et Azazel n'étaient plus là pour diriger la Confrérie - Il me reste juste quelques membres de la ligue des assassins et d'autres membres toujours fidèles de ma direction ou aux principes anti-humains et anticapitalistes. De facto, je suis maintenant le dirigeante de cette organisation, qui a affecté la politique pour la mutanité depuis les 50 dernières années. C'était une mission très simple aujourd'hui, je le fais seule... Je dois vérifier des renseignements autour des White Blood et des anti-mutants. J'ai toujours plusieurs doutes sur les informations qu'on me donne, après que je casse un bras ou une jambe, mais parfois ils sont très révélateurs de la situation d'esprits des individus dans des organisations de masse. Il fait nuit actuellement, mes jumelles font le tour du bâtiment. Mon habit noir complet camoufle mon corps pour éviter de me faire remarquer. Mais, les White Blood ou les antimutants sont tellement mal organisés que je pourrais m'habiller en Emma Frost, qu'il ne pourrait pas faire la différence.

Je respire durant un moment, aucun mouvement à l'extérieur de ce gigantesque entrepôt. Je décide de m'avancer rapidement vers cette construction, toujours en faisant attention pour ne pas attirer l'attention. Je monte rapidement sur le toit, pour regarder l'entrepôt par les fenêtres en hauteur. Encore aucun mouvement de ce coté... C'est vraiment bizarre, en plus il fait assez noir. Habituellement, des gens travaillent dans des entrepôts même la nuit. J'ouvre la fenêtre en faisant très attention et j'arrive encore plus discrètement. Les lumières s'activent pour même m'aveugler pendant quelques secondes.

C'était un piège... et je suis tombée dedans. L'entrepôt était complètement transformé en musée de sadique, digne du joker. Je sors mon épée de son étui. Étonnant, même pas un petit groupe pour m'accueillir, je vois finalement la personne qui m'a posée ce fameux piège. Viper, une assassin assez connu dans la ligue des assassins, je connaissais un peu son dossier, mais mal ses techniques et ses mouvements. Je dois faire quand même attention, si celle-ci réussit à ma vaincre, elle pourrait me tuer sans problème moral important.



« Bonjour, Talia... Dit-elle en sortant une longue corde. Tu es encore plus belle que les photos. Dommage que je dois t'abimer le corps... mais ne t'en fait pas. Tu dois être vivante. »

Je ne suis pas dans le genre à attendre qu'on me fasse de grand monologue sur la vie et sur ma morale. Je décide de foncer directement et Viper semblait un peu surprise. Un premier coup d'épée horizontal pour couper sa corde. Je ne pense même pas aux premiers mots de celle-ci. Pour moi, elle doit me tuer et je dois la tuer en premier. Mes mouvements rapides lui blessent la jambe droite, lui lançant un petit cri de douleur. Quand même une blessure aux premières secondes du combat, soit Viper est sur-estimée... soit elle est surprise de mon attaque. Elle recule rapidement pour prendre une boite et me le lancer sur moi. Je la coupe rapidement avec mon épée, mais je suis encore plus surprise... un genre de gaz arrive. Je met ma main devant ma bouche pour éviter de le respirer. Encore une faille de ma part, je n'ai pas réfléchi. Elle me donne un série de coups que je bloque pendant deux minutes. Elle semble même se frustrer devant mes blocages. Elle commença à connaître ma défensive, elle voulait que je bouge mon bras, qui bloque encore ma bouche.

Je n'ai plus le choix ; je bloque son pied et son poing en même temps, mais je commence à respirer le poison de cette femme. Je me sentais déjà étourdie. J'ai pu bloquer quelques autres coups, mais elle a pris rapidement l'avantage contre moi. Elle donna des coups puissants au niveau du ventre, pour me faire tomber. Elle ne manqua pas d'occasion pour me sauter sur moi et elle commença à m'étrangler. Sa gueule s'approcha de la mienne pour lancer encore du poison. Je ne pouvais presque rien faire, je me sentis de plus en plus faible. Je ne dois pas abandonner. Je fournis encore une défense en lui donnant directement un coup de pied derrière sa tête.

Elle sembla surprise de mon système de défense, mais elle voyait bien mon boitement. Elle fonce directe sur moi, me donnant de puissants coups de poings. Je vois qu'elle saigne de la gueule, mais son poison est quand même beaucoup trop efficace. Un solide coup de poing, cela me bloque totalement ma respiration, je me penche pour tenir mon ventre de douleur et finalement un coup de genou dans ma face. Je plane au sol. J'essaie de me relever, mais elle continue à me tabasser. Je me sens de plus en plus faible... après quelques minutes, je ne peux même pas me relever. Elle commence un étranglement sur moi, je donne quelques coups faibles sur ses bras, mais elle pouvait sentir ma faiblesse.

« Dors, petite Talia... »


Est-ce que je vais mourir? Je ne sais pas encore. Mais, mes yeux commencent à se fermer, elle continue quelques secondes quand mes bras et mes jambes sont totalement mous. Mon corps s'écrase au sol. Je ne pouvais même pas sentir son pied mon dos. Elle avait gagnée contre moi. Ce n'était pas très loyal, mais elle avait gagnée. J'étais terrassée au sol, ne pouvant plus bouger d'un seul millimètre. Cela fait tellement d'années que je n'étais pas dans cet état. Elle pouvait me finir rapidement avec mon épée ou un fusil. Ses plans étaient différents... elle me donna quelques autres coups en me balançant un peu partout. Elle m'étrangla aussi... Peut-être que finalement, elle va m'achever. Je finis attachée, peut-être qu'elle voulait me torturer? Peut-être qu'elle voulait des informations? Je ne sais pas, mais je ne suis pas encore sur le point de me réveiller.
 
 

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Mar 2014 - 00:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Andrill Elhonna
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2011
Messages: 142
Masculin
Autres Noms: Hebi / Le Marcheur
Âge du perso: 1155 ans (Physiquement 30)

MessagePosté le: Lun 10 Mar 2014 - 03:06    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) Répondre en citant

Le poids de chaque seconde qui s’évaporait rendait la pression insupportable. S’il y avait eu un peu de répit pour avoir ce genre de réflexion, le Marcheur aurait tenté de comparer l’expérience de Milegram de la soumission à l’autorité avec celle d’une soumission à la pression. Car en ce moment, il n'y avait plus aucune frontière morale possible. Plus que 5 minutes avant la fin de l’entente. Le plan fonctionnait à merveille pour l’instant. La Confrérie se battait avec une ténacité inhabituelle telle que même les X-Mens furent pris par surprise. Cette fois, le combat n’était pas de nature idéologique, l’enjeu était la survie de 7 milliards de vies. Mutant ou humaine, cela n’avait plus d’importance. La Terre s’était retrouvée au centre d’un conflit entre 2 races d’extraterrestres par la faute des X-Men qui au nom de principe moral avait accueilli en réfugié la princesse Sh’iar Lilandra. La conséquence directe fut rapide, une armada de vaisseau Skrull braquait leurs armes en direction de la planète bleue. 4 minutes avant la fin de l’entente. Face à un appui unanime des autres groupes de superhéros trop certains et surtout trop sûrs d’arriver à mettre en échec une nouvelle fois les Skrulls, ce fut Andrill et sa Confrérie qui traita avec eux. Ils arrivèrent à une entente; la mort de Lilandra contre la survie de leurs planètes dans un délai de 48h. La Confrérie accepta l’entente et s’en suivit un face à face inévitable entre les X-Men d’Emma Frost et la Confrérie d’Andrill. 3 minutes avant la fin de l’entente. L’ironie voulait que le groupe accusé souvent à tort de tous les noms vienne d’endosser le rôle de celui d’un groupe de superhéros. 2 minutes avant la fin de l’entente. La Confrérie avait réussi à diviser les X-Mens en 3 groupes et prenait l’assaut de l’institut. Andrill et son groupe arrivèrent à l’endroit où se trouvait Lilandra. Elle fut protégée par Frost et s’en suivit un combat entre les 2 dirigeants. De plus, une trahison au sein du groupe fit perdurer l’affrontement. 1 minute avant la fin de l’entente. Aucun maître ne ressortait de ce combat. Mais une mince ouverture permit d’attaquer directement Lilandra et l’éliminer, et le signal fut rapidement transmis au Skrull. Ils avaient réussi, 30 secondes avant la fin du délai. Mais les dés avaient été pipés au départ. Lorsque le signal fut envoyé, un halo lumineux violet alla percuter pour une première et une dernière fois leur monde. Le Marcheur eut tout juste le temps de téléporter le groupe qui l’accompagnait, laissant ainsi un petit groupe de survivants.

Ce fut le premier exil. La destruction totale de son monde d’origine. Une fin sombre pour un monde qui aspirait encore à mieux.

La lueur violette se dissipa lentement pour laisser place à une salle remplie, de forme rectangulaire. Un homme marchait, les mains menottées dans le dos, les cheveux longs au visage. Il sembla à demi conscient et drogué. Derrière lui, un mastodonte de métal le pressait d’avancer, une sentinelle. Cet homme c’était lui, aussi pitoyable qu’il eût l’air. La salle était remplie de plusieurs groupes d’Avengers ainsi que des quatre fantastiques et les agences gouvernementales du S.H.I.E.L.D. devant lui, Stark, Fury et Mr Fantastic qui le fixait sans émotion. Enfin, dans le cas de Stark, il cachait difficilement sa joie qui semblait vouloir exploser à tout moment. Dans ce monde où le temps s’obstinait à êtres figés en perpétuelle guerre civile entre mutants prorecensement et mutant rebelle, Andrill avait choisi de trahir la rébellion. En échange d’un exil dans une autre dimension. La joie de Stark s’expliquait facilement par la grande rivalité entre les 2 protagonistes. Anciennement chef de la branche extrémiste des rebelles, Andrill délaissa ses fonctions jugeant que ce monde n’avait plus aucun avenir. La pauvreté de la gestion de la rébellion depuis la mort de Captain América en était en partie responsable. Mr Fantastic ouvrit devant lui le portail qui lui permettrait de quitter ce monde. Le Chaos de cet univers était tel, que du petit groupe qui avait survécu de leurs univers d’origine seul lui et Kyana y avaient survécu. Le bilan du groupe était sombre. L’un des membres devint fou, le second se suicida, un certain nombre décédèrent et d'autres disparurent.

Le téléphone sonna et Andrill se réveilla. Difficilement il décrocha le téléphone



Elle est dans un entrepôt dans le Queens, près du port.


La ligne coupa sans lui fournir davantage d’information. Andrill resta incrédule et fixa le combiné, le temps d’assimiler la logique derrière la phrase entendue. Qui est « elle »? Puis l’image de Talia Al Ghul lui apparut en mémoire. Viper avait déjà rempli sa part du contrat? Il est vrai que dernièrement, il avait délaissé sa recherche d'informations au sein de la Confrérie pour la chasse aux groupes antimutants. C’est de cette façon qu’il rencontra Viper. Qui à ses dires avait été engagé par eux à son insu puisque son employeur avait volontairement voilé son identité. Normalement, le Marcheur aurait dû la livrée au X-Men, mais suite à une entente il la laissa fuir. L’une des clauses de cette entente concernait Talia.

Sans prendre la peine de regarder l’heure, Andrill se téléporta hors de sa chambre X-Men. Il prit quelque chose à se mettre sur le dos et sa dague qui ne le quittait jamais. À l’aide de la téléportation, il se déplaça rapidement et il mit quelques minutes à traverser entièrement New York avant d'arriver au port de Queens. Il s’arrêta sur une grue et à l’aide de la télépathie balaya les entrepôts des environs cherchant quelqu’un qui correspondait à Talia ou même Viper. Une minute lui suffit pour les retrouver à 4 km à l’ouest 2 personnes qui correspondaient au profil recherché.

Une fois sur le toit de l’entrepôt, une scène tout à fait inattendue se dévoila à lui. Certes, il avait demandé à Viper de lui trouver Talia et de la retenir jusqu’à son arrivée et bien sûr il avait prévu que cela finirait en combat entre les 2 protagonistes. C’est plutôt le résultat et la durée du combat qui le surprit. La pauvre chef confrériste à demi consciente se faisait malmener, étranglée, tabassée et même droguée.

*Lâche là immédiatement!*


Andrill se téléporta à l’intérieur de l’entrepôt et envoya une rafale télépathique pour forcer Viper à relâcher la pauvre femme qui lui servait de punching bag. Elle poussa un cri strident et s’éloigna pour coller ses mains sur ses tempes voulant se débarrasser de la douleur vive qui lui transperçait le crâne.

Je t’aie dit de la retenir, pas de la lapider! Elle est encore consciente au moins?


Elle haussa les épaules en continuant à se serrer les tempes et ne répondit pas tout de suite. Il augmenta alors la douleur progressivement s’approchant d’elle avec la dague à la main et ignora totalement ses cris de douleur.

Ta cupidité a failli faire échouer ce que j’ai mis une année à construire. Néanmoins, tu as accompli ta part du contrat, j’accomplirais donc la mienne. Maintenant, tu disparais de ma vue!


La mutante s'éclipsa rapidement, espérant que sa migraine cesse le plus vite possible, ce qui expliqua très probablement le fait qu'elle n'argumenta pas davantage. Laissant ainsi Andrill tout seul auprès de Talia. Andrill avait fait un bon bout de chemin depuis la dernière année. Il eut d'abords à rencontrer les Légionnaires, puis quelques membres de la Confrérie. Cette même Confrérie qu'il avait observé, analyser et même il avait débattu avec certains membres qui lui avaient permis de briser certaines de ses analyses.

J'ignore si tu es en mesure de m'entendre miss Al Ghul, sache que cet incident n'était pas prévu. Je ne suis pas ton ennemi alors, laisse-moi t'aider. Je vais t'amener ailleurs.


Il s'approcha du corps de la dame, il l'a prit dans ses bras, coucher sur le dos. Juste avant de se téléporter il lui envoya télépathiquement

*Ferme les yeux pour le reste du voyage. Je te ramène chez toi.*


Le trajet dura plusieurs minutes et fut marqué par plusieurs pauses. Se téléporter soi-même était une chose, mais se téléporter soi-même et une autre personne à répétition pour un copieur était une lourde tâche. Il réussit tout de même à arriver devant la seule entrée qu’il connaissait de la base confrériste située sous les égouts de New York. C’est ici qu’il avait rencontré les Légionnaires et Dame Noir et c’est d’ailleurs elle qui l’accueillit. Avant qu'elle puisse dire ou faire quoique se soit il lui lança.

Je t’expliquerais plus tard, mais pour l’instant que tu le veuilles ou non, je me dirige vers votre infirmerie, si tu pouvais me montrer le chemin. La seule chose dont je suis certain, c’est qu’elle a été empoisonnée. Alors si l’un de vous à une certains expertise médicale, qu’il se presse.


Il se dirigea donc à l’intérieur de la base suivant les directives des confréristes présent. Il ne prit même pas la peine de prendre en note, les réactions qu’ils pouvaient susciter arrivant comme ça avec leur chef inconsciente dans ses bras, mais il se douta que s’il y avait des télépathes, ils avaient dû être sondés. Ils leurs facilita d’ailleurs la tâche en ne bloquant pas l’accès. Une fois Talia prise en charge, il s’adossa contre le mur à son chevet laissant les personnes compétentes la soigner. Il resta ainsi plusieurs heures. Finalement, il se retrouva de nouveau seul avec elle en attendant son réveil. Lorsque le moment arriva et qu’elle finit par enfin ouvrir les yeux il réagit :

Tu as bien dormi Talia? Je crois que c’est la première fois que cette base est autant active depuis la création de Genosha.

_________________

Pouvoirs Copiés
-Régénération [Deadpool - Terra 6161]
-Télépathie [Psylocke]
-Téléportation [Diablo]
-
-


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Lun 10 Mar 2014 - 10:41    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) Répondre en citant

Une défaite, je l'ai connu souvent contre mon père ou mes différents mentors. Je me rappelle de mes nombreuses défaites contre ceux-ci, je me souviens même d'être battue contre des mutants surpuissants, cependant, je le prend un peu mal de me retrouver dans cet état devant une tueuse à gage méconnue, mais bien faible devant la ligue des assassins. Je me retrouve dans un état de semi-conscience généralisée devant la continuation des nombreux coups de la verte. Je ne connais pas ses buts encore, mais elle ne semble pas vouloir m'achever aussi rapidement que je le croyais. Sinon, un mouvement rapide après un étranglement était la technique parfaite pour me tuer. Je suis incapable de percevoir ce qu'il se passe après ma défaite. J'ai entendu un petit cri, mais je ne pouvais même pas un ouvrir un oeil pour voir ce qu'il se passe. Peut-être que la ligue des assassins me fait suivre.

Les prochaines étapes étaient réellement différentes, je ne reçois plus de coups, plus d'étranglements et je suis encore libre de mes mouvements. On me prend dans des bras, pour ensuite sentir une téléportation rapide. Cela ressemblait beaucoup à Azazel, peut-être que celui-ci avait quitter Genosha pendant un moment pour voir ce qu'il se passe dans la Confrérie. Peut-être que celui-ci va être beaucoup déçu de mes attitudes de me retrouver défaite devant une simple tueuse à gage. Je n'ai même pas fais la différence du message télépathique, parce que j'étais vraiment trop sonnée.

J'étais ridiculisée quand Andrill me porta en princesse dans la Confrérie. C'est très rare que je me retrouve dans cette posture et je me trouvais encore stupide. Cette situation ne m'avantageait pas beaucoup dans la situation que je suis la chef de la Confrérie, car je suis l'une des rares de la direction qui restait toujours en fonction et non à Genosha. Je ne sais même pas si la Confrérie existe encore réellement. La ligue des assassins reste en Amérique et je suis encore la leader de ce groupe sur ce continent, mais la Confrérie semblait être tuer depuis la disparition des principaux leaders. Certains qui refusent de se rendre à Genosha, la Confrérie existe encore et je suis aussi la leader de ce groupe, mais je ne confirme rien de son existence durant la discussion avec les membres.

Soignée par les membres de la Confrérie, je me réveille après quelques heures de mon tabassage devant un inconnu qui ressemble beaucoup plus à Mario Bros avec des cheveux. Je l'ai déjà vu dans quelques dossiers des X-Men que Shadowcat m'a donné. Mais... il est mort logiquement... tué durant Opération Tolérance Zéro. Je commence à m'asseoir tranquillement, ma régénération mutée m'aide beaucoup à me rétablir bien plus rapidement. Il me demande une question sur mon sommeil et sur l'activité de la Confrérie. Je me retrouve finalement à la Confrérie. C'était quand même étrange, mais je crois que celui-ci va m'expliquer beaucoup plus les évènements du passé.

« Tu lances rapidement des faits sans les vérifier. Cette base est très active quand nous sommes à la recherche de certains parias des humains ou même des mutants. Sauf, si tu commences à expliquer la Confrérie juste après quelques jours d'espionnage au sein de notre organisation. »

Je parle avec mon mépris habituel de l'inconnu.

« J'espère que tu ne m'as pas envoyé Viper sur moi, car tu risques de subir quelques conséquences après cela. Toutefois, tu dois être la personne qui est venue me porter ici. Alors, tu recherches quoi ici? »
_________________


Revenir en haut
Andrill Elhonna
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2011
Messages: 142
Masculin
Autres Noms: Hebi / Le Marcheur
Âge du perso: 1155 ans (Physiquement 30)

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 22:38    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) Répondre en citant

     
La guérison fut étonnamment rapide. Une heure à peine et leurs guérisseurs ressortis de la pièce. Sans doute, le système immunitaire d'un assassin était plus résistant que la norme. Il imaginait bien un personnage comme Ra's Al Ghul diluer quelques gouttes d'acide sulfurique dans le biberon de chacun de ses enfants,afin des rendent plus fort endurant dans le futur. Malgré tout, tout comme le ferait une famille, plusieurs mutants passèrent tour à tour autour devant la porte ou l'interrogèrent. Il resta évasif disant qu'il n'avait fait que stopper un combat sans donner la moindre information supplémentaire excepté au médecin auquel il mentionna qu'elle avait été empoisonnée par une mutante.   

   
Pendant qu'il patientait à l'extérieur, il s'attarda un peu aux décors. Pour un bâtiment de ce genre, se voulait assez moderne. D'autant plus que cela cassa avec toutes les bases confréristes qu'ils avaient pu voir auparavant. Souvent d'ancien manoir abandonné au fisc ou par détournement d'argent ou même de vieil entrepôt. Leurs financements ne semblaient pas trop avoir souffert de la dissolution vu l'état encore très respectable des lieux. Lorsque le médecin (le guérisseur ou peu importe se qu'il était), sorti pour lui annoncer que Talia était à présent en sécurité et fut autorisé, non sans menace, à assister à son réveille. Il la nargua légèrement ce qui lui donna droit à une réponse tranchante de sa part. Tout à fait normal vu les circonstances.   

« Tu lances rapidement des faits sans les vérifier. Cette base est très active quand nous sommes à la recherche de certains parias des humains ou même des mutants. Sauf, si tu commences à expliquer la Confrérie juste après quelques jours d'espionnage au sein de notre organisation. »   

   
Des faits? Je sais bien que l'anglais n'est pas ma langue maternelle, mais je crois tout de même que la syntaxe de ma phrase indiquait plutôt une hypothèse. Au moins, je suis content d’avoir que ta langue est restée intacte. La serait-elle moins si son hôte savait dans quel état elle était lorsque je l'ai transporté ici à la manière d'une princesse devant les siens?   

   
Il répondit à son mépris de la manière la plus hautaine et condescendante possible, mais il esquissa quand même un petit sourire en coin moqueur en prenant bien soin de peser sur le mot « princesse » à la fin de son intervention. La situation avait de quoi d'ironique faut-il l'avouer. Il rencontrait pour la première fois la chef confrériste étendue de tout son long sur le lit d'une clinique médicale improvisée. Cela par la faute d'une mutante qui n'avait que pour mission de la repérer. Pour être honnête, le résultat l'avait un peu dégouté, mais bon il lui laissait le bénéfice du doute. Viper était quand même un assassin d'élite. Ce genre de combat par surprise, c'était ça spécialité. Il se promis donc de la tester plus tard.   

« J'espère que tu ne m'as pas envoyé Viper sur moi, car tu risques de subir quelques conséquences après cela. Toutefois, tu dois être la personne qui est venue me porter ici. Alors, tu recherches quoi ici? »   

   
Je suis bel et bien le responsable de ta rencontre auprès de Viper, mais pour les conséquences qui en découle il n'y a que vous deux à blâmer. Son seul et unique but aurait dû être de te repérer. Pour ce qu'elle a fait ensuite, c'est de sa propre initiative et c'est pour cela que je suis intervenu. Bien sûr j'étais au courant des risques en l'engageant, mais le résultat fût totalement inattendu par contre et surtout décevant.   

   
Il marqua une pause et lança un scan télépathique scrutant la pièce d'un œil rapide et s'approcha de son oreille et lui chuchota   

   
Ce que je recherche ne dépend à présent plus que de toi lors de notre prochaine rencontre.   
Il se releva esquissant un sourire et poursuivit.   

   
Pour le moment, je ne cherchais qu'à te rencontrer, comme je l'aie fait avec les Légionnaires et d'autres confréristes. Je prévois également rencontrer ton père en Genosha. Pour le moment, je ne souhaite que connaître ta vision Je tiens seulement à t'informer qu'en ce moment j'agis à titre personnel et aucun X-Men n'est au courant de notre rencontre ou de ta défaite. Pour le moment, je souhaites que tu me parles de ta vision de cette Confrérie que tu diriges.   

_________________

Pouvoirs Copiés
-Régénération [Deadpool - Terra 6161]
-Télépathie [Psylocke]
-Téléportation [Diablo]
-
-


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Jeu 26 Juin 2014 - 00:14    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill) Répondre en citant

Je pouvais très mal le vivre d'être ridiculiser à ce souhait devant mes compatriotes. Je n'étais quand même pas la lignée des perdantes dans un combat de corps à corps. Je ne comprenais pas vraiment Viper avait pu me vaincre aussi facilement, mais j'avais beaucoup de difficultés à le prendre. Andrill se voulait arrogant avec moi, et je le supportais toujours très mal. J'étais quand même la fille de Ra's et la femme d'Azazel. Je n'étais pas une perdante, et je suis officiellement le groupe de la Confrérie. En tout cas, c'était les restes de la Confrérie. Je ne faisais que délocaliser les membres de la Confrérie vers Genosha. Pour moi et plusieurs membres, la Confrérie était terminée depuis des mois, je n'étais pas là pour le mener dans un conflit perpétuel contre les humains, mais soutenir le plan original de Magnéto et de mon père. J'avais décidé de ne même pas répondre à sa première remarque, je ne perdais jamais mon temps à répondre aux inepties du premier X-Man venu, surtout quand il avait décidé de me traquer.

Quand, il essayait de justifier ma défaite contre Viper, je le regardais de façon complètement hostile. C'était l'idée de qui pour installer le poison pour m'affaiblir? C'était un piège très bien planifié et pas juste une rencontre.

« Quand on recrute une personne pour repérer, on fait attention à ceux qu'on recrute. Je me demande pourquoi si votre employée cherchait juste à me repérer... a utilisé des poisons pour m'affaiblir. Je suis heureuse d'avoir affronter une adversaire aussi forte, mais sans l'utilisation de poison, je crois sincèrement que ta Viper aurait été brisée. »


Je ne savais pas encore ces buts, mais on dirait qu'il me visait personnellement. Je ne connaissais pas ce Andrill, mais l'autre Andrill, je connaissais bien sa vie. La ligue des Assassins avait quand même suivi chaque immortel dans leurs vies que cela soit Dorian Gray ou Apocalypse. Je ne le considérais pas comme une menace à cause de son passé avec les X-Men. Mais, il semblait être complètement différent du modèle que j'avais de lui. Sa dernière murmure était étrange, il prévoyait une autre rencontre?

Ensuite, il me posa de nombreuses questions sur la Confrérie. Je commença à rire un peu devant ces remarques et ces questions, je ne comprenais pas du tout son envie de savoir tant de renseignements autour de la Confrérie. Peut-être qu'il voulait construire un Wikipédia autour des mutants et de son histoire ce rigolo de service.

« Je crois que tu comprends très mal la réalité des évènements. La Confrérie est la transition entre le Gouvernement Genoshan et le reste des mutants. Sa cause a toujours été la défense des droits des mutants, mais aussi remettre le système politique et économique en questions, pour le mettre avec plus d'honneurs. Avec Genosha, on risque de créer un avantage fort pour le pays à cause des connaissances et du fait mutants. À ce que je crois dans la Confrérie, c'est que cette organisation est terminée depuis la Création de Genosha. Je ne vois pas pourquoi tu t'intéresses d'un coup à la Confrérie et surtout à ma vision. Tu es quatre ans retard... »
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:17    Sujet du message: Le début de la Nouvelle-Confrérie (Andrill)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    X-Men Revolution Index du Forum -> New York City -> Queens Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
revolution © theme by oggy 2010
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com