X-Men Revolution Index du Forum
X-Men Revolution

 
X-Men Revolution Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    X-Men Revolution Index du Forum -> New York City -> Queens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elizabeth Braddock
X-Men

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 82
Autres Noms: Psylocke, Betsy
Âge du perso: 31 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 00:14    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Il avait beaucoup de justifications d'un coté pour revenir au Royaume-Uni, il avait encore des problèmes de la criminalité et la demande de la famille Braddock de participer de nouveaux aux activités de la famille. Bien que les États-Unis étaient bien protégés, on lui a quand même envoyé l'un des pires psychopathes européens du continent pour donner ce genre de nouvelles, ce qui n'est pas très encourageant à première vue. Elle acceptait de se rendre en Angleterre avec une nouvelle équipe en fonction, avec des nouveaux rangs et ainsi qu'un nouveau bâtiment pour les affaires. Cette équipe était très simple, elle ne composait qu'environ quatre autres membres avec elle. Il avait sa meilleure amie Alison Blaire, qui a beaucoup travaillé avec l'Institut Xavier, la deuxième personne qu'elle a recruté, était Abraham Sapien. L'un des plus vieux membres de l'Institut Xavier, son intelligence et sa stratégie vont beaucoup aidés.

Lobo a trouvé un autre membre pour compléter l'équipe qui se nommait Hellboy. Elle ne le connaissait pas beaucoup, surtout qu'il semblait avoir pris un peu de recul depuis la création des équipes comme les Watchmen et les Vengeurs. Il était surtout connu comme un super-héros à la Benjamin Grimm, qui démolissait presque tout pour arrêter un simple criminel. Elle avait quelques réticences de revenir à son costume traditionnel, cela faisait toujours aussi pervers. Elle a décidé de revenir à la fois à son costume traditionnel et à la fois au costume X-Men. Elle allait garder une ceinture avec le logo ''X'', mais elle allait surtout porter le costume en long à place de toujours montrer ses jambes et ses fesses.

Elle partait dans environ trois jours pour rejoindre son équipe au Royaume-Uni. Elle recevait des drôles de lettre depuis quelques temps et il s'est aussi passé quelques choses de très étranges avec quelques autres membres de l'Institut Xavier, toutefois, selon Frost, c'était un acte du Roi d'Ombre. Ses lettres lui étaient directement destinés et ils parlaient beaucoup de Sinistre. Selon le Sanctuaire, ils ont décapité Sinistre, mais, depuis quelques temps, ses rumeurs ne semblaient pas confirmés. Sinistre a trouvé un moyen de rester en vie, malgré que Deadpool l'avait décapité avec des blagues douteuses.

Elle a reçu surtout des messages, prétendant de suivre les traces de Sinistre. Elle détestait une seule personne dans sa vie et c'était bien ce foutu nazi. Son contact lui donnait un rendez-vous dans un entrepôt d'une riche compagnie qui a fait faillite en Avril dernier. Elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas rester encore très longtemps, mais elle allait bien aider les X-Men à retrouver ce nazi. Portant son costume X-Man, elle a décidé d'y aller une fois en voiture. Le rendez-vous était environ à 23:00, bon elle cherchait seulement à trouver des renseignements autour de Sinistre, elle ne croyait pas vraiment à un piège, sinon elle l'aurait détectée.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 00:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 11:54    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

La désinformation était toujours la base d'un groupe terroriste, je ne connais pas beaucoup Elizabeth Braddock, ni sa vie ou encore sa réputation. Elle était une élève de mon père durant plusieurs années comme plusieurs jeunes mutants qui traînaient à l'Institut. Mais, la Confrérie était très intéressée par elle, son image et sa force lui donnaient quand même une réputation d'une combattante presque dans l'invincibilité. On m'a donné la mission de rentrer en contact avec cette femme pour essayer de la convaincre d'être dans la Confrérie. Je ne voulais pas paraître suspecte, mais dans les informations que j'ai trouvé pour elle, elle avait une grande haine avec Mister Sinister. Je me suis surtout servie de cette part de sa haine pour l'attirer à l'extérieur de l'Institut.

J'avais un brouilleur anti-télépathique, son potentiel était bien plus puissant et fort que la moyenne. Je me place donc dans le grenier dans l'entrepôt avec un costume sombre pour éviter de se faire voir. Je me suis un peu étiré, je dois l'endormir et l'amener à la Confrérie. De toute façon, je dois bien avouer que je ne suis pas la meilleure personne pour faire de la propagande pour la Confrérie. Mon but est surtout de ne pas lui faire du mal, mais bien l'amener à la Confrérie. Toutefois, en évidence, je ne pense pas être capable d'éviter le combat contre elle. Elle est quand même une ninja expérimentée selon mon père.

Quand, elle rentre dans l'entrepôt, elle semblait être venue seule comme prévue. Elle était en train d'attendre son fameux contact. Je pensais à une stratégie pour la mettre hors-combat le plus rapidement possible. Je ne crois pas que l'approche indirect va marcher sur elle. Elle pourrait bien me voir ou m'entendre avant que je m'approche d'elle. Je crois que je vais défoncer le sol du grenier pour essayer d'arriver sur elle. Je donne donc un solide coup de pied sur le sol, pour défoncer le grenier et essayer d'arriver directement sur elle.

Comme prévu, elle m'entends. Je ne suis pas vraiment surprise. Elle évite mon petit saut qui est digne du cinéma et elle me regarde quelques secondes, elle est en train de m'examiner.

« Talia? »

Je me lance sur elle, un premier coup de genoux directement sur son visage, qui la fait planer quelques mètres. Elle se remets debout très rapidement et sort ses katanas psychiques. Elle passe à l'attaque, première attaque avec son katana pour essayer de toucher ma tête, qui rate complètement pour me baisser à temps. Elle essaie ensuite de m'embrocher, je recule de façon athlétique pour éviter une autre attaque. Elle fonce de nouveau sur moi, ses katanas psychiques sont réellement un avantage pour elle.

Elle m'attaque très rapidement, j'essaie de bloquer ses coups, mais ses deux mains sont encore très dangereuses. Je suis tellement concentrée sur ses bras, que je n'ai pas vu le coup de pied qui rentre directement dans mon estomac pour ensuite être toucher par un coup de katana au niveau de ma joue. Elle m'a fait saigner. Elle m'offre ensuite un coup de boule pour me faire tomber au sol. Bon, je vais avoir un petit bleu sur ma tête et une petite coupure sur ma joue, encore des belles blessures de guerre.

Je me lève rapidement, et je passe à l'offensive. Je réussis à éviter un coup de katana psychique pour lui donner un coup directement sur le menton. C'est maintenant à elle, de prendre le coup. Ses katanas psychiques sont toujours en fonctions, je dois vraiment trouver un moyen pour la sonner assez pour qu'elle n'use plus de ses pouvoirs psychiques. Je sais très bien que je suis bien plus forte qu'elle, que je connais beaucoup plus de tactiques qu'elle, mais elle est quand même une rivale imposante.

Durant le temps, qu'elle est sol, je lui saute dessus, mon genoux sur son ventre. Elle crache un peu de sang et elle se recroqueville sur elle-même pendant quelques secondes. Toutefois, je suis un peu surprise de sa réaction de défense. Elle me rentre un katana psychique dans mon épaule et je lance un petit cri de douleur, puis elle me donne un coup pied sur mon ventre pour me pousser d'elle. Je saigne encore à cause d'elle.

Je pense que je suis trop gentille. Je ne voulais pas la blesser, mais elle était en train de m'abîmer. Je vais la blesser un peu et la soigner plus tard avec le sang de Monroe. Je lui donne deux solides coups à son visage et je la frappe de nouveau sur son ventre. Je profite de ses moments de faiblesses, je prends son corps et je mets directement son dos sur mon genoux. Je mettais un peu de pression sur le coup, et après quelques secondes, ses katanas psychiques ont disparu. J'entendais des faibles craquement de son dos. Elle me lançait quelques coups, mais je la sentais de plus en plus faible.

Crack...

Son corps est devenu complètement mou, elle a arrêté de se débattre pour lancer un terrible cri de douleur qui pouvait même raisonner dans les quartiers voisins.

« Arrête! J'abandonne! »


Je lâche immédiatement. Je la laisse au sol, elle lançait encore de nombreux cris de douleurs. Peut-être que je suis allée beaucoup trop forte. Toutefois, je ne dois pas oublier ma mission. Je la prends doucement par sa tête pour ainsi serrer un peu son cou. Elle a perdu connaissance. Je le regarde ensuite. Braddock, la puissante X-Woman, qui était maintenant complètement détruite. J'appelle à la Confrérie grâce à mon téléphone portable.

« Betsy est hors-combat, envoyez moi quelqu'un pour me chercher... »

Je raccroche le téléphone pour ensuite prendre ses deux bras et la lever d'un coup sur mon épaule encore intact. Je sentais un peu sa respiration, elle avait quelques spasmes de douleurs et j'entendais parfois quelques petits cris de douleurs. J'espère que la Confrérie ne va pas trop m'en vouloir.

[ Fait avec Psylocke ]

_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 12:57    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Indépendant, indépendant, pas totalement, pour l'instant si on veut, mais le temps de finir un projet… En attendant il travail pour certaines personnes ou avec certaines personnes, et comment ne pas répondre à un appel de la progéniture de son Mentor, du seul ami qu'il a gardé au travers du temps, enfin c'est un peu normal les autres sont soit dans sa dimension, soit morts de vieillesses. De plus même si Azazel n'était pas un simple coursier, il avait une bonne raison de s'occuper de cette affaire personnellement… Du coup à peine il entendit une communication sur une radio disant : « Betsy est hors-combat, envoyez moi quelqu'un pour me chercher... », Azazel quitta son bureau en pressant sur un simple petit bouton d'un haut parleur.

- Miss Pennyworth, que personne ne me dérange…

Miss P. : Bien Monsieur Hart.

Et l'homme Politique vint directement disparaitre de son bureau, faisant quelques bonds dans la ville dans différentes téléportations pour arriver sur les lieux de ce combat, pouvant bien entendu voir que Talia était blessée, mais ne faisait aucune remarque sur cette splendeur endommagée sachant qu'elle pourrait mal prendre qu'on mette en évidence quelques blessures, mais un sourire des plus impressionnant vint naitre en voyant l'état de Psylocke. Le mutant qui était arrivé, non sous le visage de John Hart mais bien sous celui du diable rouge, avait sa queue fourchue qui vint frotter le sol, ses pas se faisant sec et pourtant avec une certaine grâce. Il sortit dans un geste fluide et assez vif pour ne pas s'amuser à perdre du temps un téléphone portable de haute technologie pour venir cibler un instant Betsy dans cette posture et cet état des plus impressionnant…

- Réellement parfait… Vous êtes des plus talentueuse Talia…

Lâcha t'il tel un compliment mais dans ce cas ci réellement sincère, venant faire une capture de cette image, une photo ou bien entendu on ne pourrait pas reconnaitre Talia, mais très bien Psylocke dans cet état d'épave. Le Diable avait un sourire bien sombre, un sourire emplit d'une forme de sadisme, prenant quelques petits clichés car il serait réellement dommage qu'elle meurt… Bien entendu il s'attendait à la curiosité de Talia face à ce geste, mais il ne mentirait aucunement si elle cherche à savoir ce qu'il préparait, sans entrer dans les détails les plus importants, mais sans mentir sur l'utilité.

- Dommage qu'elle soit inconsciente, j'avais un message pour elle, mais cela attendra…

Il s'approcha de Talia et Betsy en parlant, sa queue venant se redresser le long de son échine, son sourire venant petit à petit disparaitre pour prendre un air des plus sérieux alors qu'il fit un petit geste des plus simples avec ses mains pour toucher Betsy et bien entendu toucher le bras de Talia, ceux juste après avoir rangé son portable dans sa poche. Dans ce simple geste on pouvait voir une différence de comportement et de respect envers les deux femmes, effleurant à peine Talia, mais plantant ses doigts dans l'épaule de Psylocke et d'un coup il vint disparaitre avec les deux femmes pour apparaitre directement dans la confrérie, une téléportation instantanée. L'effet était presque le même que les téléportation de son fils Diablo, sauf qu'en faite c'était une forme de bond au travers de sa dimension qui pouvait laisser une impression assez éphémère d'avoir été observé.

Dès qu'ils arrivèrent sur place, dans la confrérie, Azazel arracha d'un geste net et précis la ceinture de Psylocke, celle avec le X, quitte a utiliser une parcelle d'énergie pour la faire céder, et il la serra entre ses doigts fins alors que son autre main relâcha simplement Talia d'un effleurement gracia le long du bras de celle-ci. Il tourna son regard vers la jeune femme, oui car malgré son âge pour Azazel cela restait une jeune femme, et vint sourire en coin, ne faisant aucune remarque sur les blessures de celle-ci, la laissant un instant pour juste regarder une autre personne présente et parler d'une voix assez sombre malgré sa légèreté.


- Allez chercher un soigneur… Et vite…

Oui ce serait dommage que les blessures de Betsy deviennent mortelle… D'ailleurs de ce qu'il avait apprit, elle n'aurait pas du être dans un tel état, surement un excès de zèle qu'Azazel pouvait que trouver admirable.
_________________


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 14:19    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Je le regrette un peu. Je n'avais aucune haine avec Elizabeth Braddock et peut-être que mon comportement a dépassé ma logique et ma philosophie. Je n'avais pas besoin de la briser, elle était déjà très faible, quand je pratiquais ce manœuvre. Je sentais encore sa lourde respiration sur son dos. J'espère que Monroe est là pour la soigner, c'est l'un des seuls qui est capable de remettre complètement un dos en état stable. Le message est passé très rapidement, cela n'a pris que quelques secondes pour qu'un mutant décide de venir me chercher. Je ne le connaissais pas vraiment, il ressemblait vaguement à Kurt Wagner dans les X-Men, mais en rouge. Un véritable petit démon avec son apparence physique. Il me complimente avec un grand sourire en voyant la pauvre Betsy dans cet état.

« Merci, c'est très gentil. Mais, je ne crois pas que la Confrérie va être contente, il ne voulait pas que je la blesse trop et je pense que je lui ai cassé sa colonne. »

Je soupire pendant un moment en pensant peut-être aux conséquences de mes gestes. Braddock réagissait faiblement aux réactions externes, je pouvais bien sentir sa douleur à chaque fois que je bougeais de façon minime. Je sentais un peu la douleur à mon épaule, je déteste vraiment les armes psychiques. Quand, j'étais en train de faire quelques réflexions, le démon rouge était en train de prendre quelques photos de Betsy dans ce pauvre état. Je me tourne vers lui avec un petit regard interrogatif.

« Pourquoi tu prends des photos? »


C'était une question bien légitime après ce comportement un peu étrange. Il voulait aussi lui laisser un petit message, mais malheureusement, je ne voulais pas faire souffrir Braddock encore plus. Déjà que je ne fais pas très attention avec celle-ci sur mon épaule.

« Oui, désolée, je ne voulais pas la faire souffrir d'avantage, elle est seulement dans les pommes. On va la soigner et vous allez pouvoir lui adresser votre fameux message. »

Je baisse un peu la tête pour les excuses. C'est encore très rare que je m'excuse, mais je dois comprendre de mes erreurs liés à mon impulsivité. Azazel m'a ensuite effleuré le bras pour ensuite planter ses doigts sur Betsy, qui a encore réagi faiblement à cette agression externe. On est arrivé à la Confrérie très rapidement, Azazel arracha très rapidement la ceinture de Psylocke avec le fameux logo ''X'' pour ensuite lâcher doucement son bras. Le démon rouge donnait des ordres aux Confréristes, pendant que je déposais sans douceur Braddock sur un lit.

« Je pense que l'un de ses katanas psychiques m'a traversé mon épaule... Je vais essayée de bloquer le saignement... »

Je ne crois pas que cela l'intéresse. Je commence à enlever partiellement un bout de mon vêtement pour regarder un peu ma pauvre épaule. Les infirmiers étaient en train de vérifier l'état de Betsy.

« Je crois que vous me connaissez, mais je n'ai pas l'honneur de vous connaître. Je suis Talia Al Ghul, la fille du démon à tête blanche. Et vous êtes? »
_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 14:48    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Il était bien plus charismatique que son fils Kurt, surement du à la différence de vécu et d'âge, mais surtout qu'Azazel ne jouait pas au guignol comme savait si bien le faire son cher fils. Honnêtement il ne s'inquiétait pas trop de ce que penserait les autres de l'état de Betsy, pour lui c'était même parfait cela ne rendrait que les photos plus convaincantes… Oh oui, il allait pouvoir montrer l'inutilité des mutants… Il sentait l'électorat déjà monter… Bien entendu, comme il pensait celle-ci vint s'interroger sur la raison de ces prises de photos, et comme il avait prédit, il ne mentirait point sur ce détail, après tout la jeune femme était une alliée, et portant le nom d'une des rares personnes qui possédait l'estime et le respect du diable rouge…

- La défaite de personnes comme elle apportera l'Unification des mutants… Cette image servira à ce projet.

Par contre quand elle s'excusa, à nouveau Azazel ne vint point réagir, après tout il aimait voir un être dans un tel état de faiblesse, et puis il aura tout son temps pour apporter son message à Betsy, lui faire comprendre le danger de la vie d'un X-Men, et lui montrer des plus gentiment possible qu'il y avait une autre solution, la confrérie… Sans un mot de plus ils étaient arrivé à la confrérie ou Azazel avait demandé un soigneur… Tenant fermement dans sa main la ceinture de Betsy avec ce symbole qui allait petit à petit signer la perte des X-men. Mais la d'un coup Talia parla de sa blessure, et vint avec un certain professionnalisme agir simplement… Il appréciait ce comportement car Talia n'était pas un de ces combattants à pleurnicher pour une blessure qui devait bien se faire ressentir, et de lui-même il s'avança vers elle.

- Laissez moi voir cela…

Azazel n'avait rien d'un médecin, mais depuis le temps qu'il existait, connaitre les méfaits d'une blessure sur un être faisait parti de ses connaissances. Bon il soignait rarement un être et provoquait plus souvent les dommages, mais rien n'empêchait de venir s'occuper de ce petit détail. Il rangea la ceinture dans la poche interne de son veston, regardant sur une table proche pour ouvrir une petite boite, sortant du fil, une aiguille en crochet, et une bouteille d'alcool pur pour désinfecter, même si honnêtement il se doutait qu'elle n'avait aucun risque de ce coté la. Il connaissait déjà le nom de celle-ci, surement aussi à cause de ses indiscrétions quand il admire ce monde par delà la dimension, et surement aussi car il avait déjà un œil sur bien des dossiers qui pouvaient l'intéresser.

- Je suis une connaissance de votre géniteur, on me nomme plus fréquemment Azazel.

Oui, il utilisait le terme géniteur par habitude, il était lui le géniteur de bien des mutants, de bien des êtres au visage démoniaque. Il n'y avait rien de bien agressif dans ce terme, et il s'approcha après cette réponse de l'épaule de Talia, venant avec finesse glisser le fils dans la tête de l'aiguille, ouvrant la bouteille d'alcool par la suite, et sans grande délicatesse il versa ce liquide sur la plaie de Talia.


- Je dois avouer que j'ai attendu le jour de vous rencontrer… J'ai beaucoup entendu parler de vos talents et j'ai même une surprise pour vous…

Lâcha t'il simplement en déposant la bouteille et prenant une lingette stérile pour bien nettoyer la plaie, la rendre bien visible avant de préparer l'aiguille… Laissant les infirmiers s'occuper de Betsy. Il allait d'ailleurs devoir profiter de la présence de celle-ci ici pour s'occuper d'autre chose, une petite chose dont il aurait besoin pour transmettre son message de façon persuasive. Avant de s'occuper de la blessure de Talia, il attendait bien entendu la permission de celle-ci, qui sait peut être voulait elle attendre des soins moins naturels pour ne pas avoir de marques.
_________________


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 17:50    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Je ne comprenais pas exactement son plan. Oui, je le conçois que c'est très humiliant de prendre des photos ou des vidéos quand la personne est complètement inconsciente et dans un tel état de faiblesse, mais elle restait quand même une sœur mutante. Toutefois, j'aimais bien les paroles de mon accompagnateur, l'unification des mutants est peut-être la base de l'évolution de notre société. Il faut montrer aux humains, que nous sommes capables de faire preuves de solidarité et d'unification devant leurs patriotismes à la noix. Je ne demande pas d'outres explications sur ce qu'il voulait autour cette unification. Déjà que Kessler était un mutant bien mystérieux, mon père, je ne le connaissais pas aussi beaucoup. Ils ont presque tous des plans à eux seuls, alors je ne pouvais pas vraiment rentrer vraiment dans ce qu'il désirait.

Je regarde un peu Betsy avant de partir pour vérifier la blessure. C'est quand même très rare qu'on retrouve une X-Woman, ayant une telle renommée dans un état pareil. Elle semblait être si forte dans les médias américains et britanniques, que cela en devient totalement irréaliste, quand on la retrouve dans un état pareil. Les infirmiers étaient en train de vérifier son état physique lamentable, ils étaient en train d'amener des portions du sang de Monroe pour son dos. J'espère qu'ils ne vont pas la guérir trop rapidement, elle est quand même très forte et je ne crois pas que des mutants comme le Colosse ou le Crapaud vont pouvoir lui faire face.

« Cela va prendre quelques heures à guérir sa colonne, sinon elle va bien. Elle va se réveiller dans quelques heures, mais elle va être incapable de bouger pendant environ vingt heures. »

Bon, c'était parfait pour moi. Je ne voulais pas la tuer et surtout de pas la paralyser à vie. Elle semblait être déjà mieux avec le sang qui lui était administré. J'apporte peu après toute ma concentration vers ce fameux Azazel. Je lui montre mon épaule ensanglanté, ce n'était pas vraiment sympathique ce genre de blessures. Je déteste un peu les coupures, il commençait un peu à désinfecter pendant que je restais un peu silencieuse devant la conversation. Il connaissait un peu mon père, comme plusieurs mutants. Il a été le professeur des meilleurs combattants de la planète. Je connaissais les techniques de nombreux ennemis à cause de mon père, c'est pour cette raison que j'avais beaucoup plus de facilités à combattre des personnes comme Psylocke.

Je ne parle pas beaucoup, je ne laisse qu'un petit sourire honnête pour une fois. C'est encore très rare que je pose un petit sourire pour une personne. Il me parle après de sa large attente de me rencontrer. Je suis un peu surprise qu'il me connaît en premier. C'est très rare que les gens connaissent la fille du mentor. Je suis plutôt discrète et mes interventions restent toujours très simples.

« Je ne savais pas que mon nom était connu. Peut-être que je peux prendre ce commentaire par un compliment à cause de vos recherches ou peut-être le prendre comme un manque de professionnalisme dans mon travail de discrétion. C'est à votre choix. »


Une surprise pour moi?

« C'est très gentil, mais ce n'est pas nécessaire pour la surprise. »

Je ne fais pas très attention aux méthodes du petit démon. Il semblait attendre pour coudre, je ne vais pas gaspiller le sang du seul mutant capable de régénérer pour une minime blessure.

« Vous pouvez recoudre. »
_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 18:34    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Parfait, les nouvelles au sujet de Betsy étaient parfaites… Une vingtaine d'heure, il aurait tout son temps pour se rendre ou il voulait et ramener ce qu'il fallait à la mutante pour se montrer convaincante sur ses choix futurs, sur son avenir dans le monde mutant. D'ailleurs si Talia était une bonne psychologue, elle pourrait facilement voir une étincelle dans le regard d'Azazel, une étincelle bien sombre, celle digne d'un diable. Talia ne semblait elle pas beaucoup parler, restant presque de marbre mais arborant un sourire des plus intéressant, un sourire presque charmant. L'esprit de la jeune femme était en tout cas d'une logique bien présente, se sentant complimenté de l'intérêt d'Azazel pour elle, mais elle ne devait point s'en faire, il n'y avait aucune manque de professionnalisme… Non Azazel avait juste tout ce qu'il faut pour avoir les meilleures informations, et surtout les bonnes capacités pour.

- En faite c'est justement parce que vous êtes si professionnelle que je m'intéresse à vous… Et pour vos talents de discrétion…

Oui pour ceux qui connaissent déjà Azazel, c'est un manipulateur, un calculateur et si il parlait ainsi à Talia c'est aussi car il voulait de celle-ci dans ses projets, il avait besoin d'elle d'une certaine façon et surtout besoin de ses compétences. Ne croyez pas qu'il ne cherche que des mutants aux pouvoirs impressionnants, il cherche aussi des mutants qui ont de réelles compétences et ne se fient pas qu'à leurs pouvoirs. Bien entendu Azazel n'était pas encore très connu de biens des personnes de la confrérie, mais tout cela avait une bonne raison, un but… Et surtout il tenait un peu d'écart pour le moment à cause de John Hart…

- J'y tiens… J'y tiens beaucoup…

En faite la surprise était autant la proposition qui viendra bientôt qu'un petit objet qui est d'une certaine façon introuvable pour la plus part des gens, enfin en tout cas pour ceux qui sont coincés sur cette dimension… Elle comprendrait surement très vite, en attendant il préféra garder une part du mystère et se mettre à la tache, surtout celle-ci acceptant ce petit travail de couture… Un bon point, elle ne faisait pas preuve de la superficialité standard de bien des personnes en ce monde, en cette époque.

Il vint passer lentement la pointe du crochet dans la chair de Talia, montrant une précision presque chirurgicale, commençant à contre la plaie de celle-ci pour au moins faire quelque chose de propre. A chacun des gestes et des paroles d'Azazel, il y avait une forme de teste, une forme de prise d'informations sur la jeune femme en face de lui, mais sur cet instant il resta bien silencieux, venant juste refermer proprement cette blessure et faire un léger nœud à la fin avant de briser le fil.


- Voila très chère… Je pense que cela fera l'affaire… Dites moi juste… Vous avez une préférence pour le kusarigama ou le cimeterre?

Cela pourrait paraitre une drôle de question, mais il attendait la réponse sérieusement en rangeant l'aiguille et repassant un peu sur la plaie pour retirer les traces de sang, parlant cette fois sans croiser le regard de celle-ci, parlant sereinement. Il déposa la lingette stérile attendant du coup que celle-ci remette correctement sa tenue, jetant juste un regard vers le lit ou se trouvait Betsy…
_________________


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 20:09    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

C'est peut-être beaucoup plus un compliment, je ne le connais pas encore beaucoup. Mon père ne me parle pas beaucoup de ses disciples, je connaissais plusieurs de ses élèves en les regardant se battre. Par exemple, quand je regarde des personnes comme Jessica Drew ou Wolverine, je voyais surtout les techniques que mon père m'apprenait. Quand, je vois des personnes comme Katherine Pryde ou Valerie Hopkins, je voyais des élèves des élèves de mon père. La plupart des mutants connu comme expérimentés en combats, ont tous côtoyé mon père un jour ou l'autre.

« Alors, merci pour vos compliments en espérant qu'un jour, je vais pouvoir être capable de créer ma propre renommée, dépassant celle de mon père. »

Il tenait quand même de me donner un petit cadeau. Je n'étais pas vraiment contre, mon père se souvenait rarement de mon anniversaire et je me souviens aussi rarement de ma date de fête. C'est beaucoup plus sensible quand il commence à coudre, je lance un petit gémissement pour commencer, mais après je reste beaucoup plus silencieuse. Je dois toujours faire attention à ne pas me montrer beaucoup trop mes sentiments de douleurs et de tristesses. Je me rappelle quand j'ai pleuré quand j'étais très jeune devant mon père, il m'a quand même frappé très agressivement. Après ce jour, j'ai appris que je ne dois plus pleurer ou que je ne dois plus vraiment me plaindre.

Il me parle ensuite de vieilles armes, que mon père me parlait, mais qui n'était plus vraiment populaire. Je n'utilise pas les épées ou des shurikens, par peur de tuer la personne désirée.

« C'est parfait, merci. »

J'ai commencé à réfléchir ce petit cadeau. Je crois que j'aime beaucoup mieux le cimeterre, parce que personnellement, je ne connais pas beaucoup les techniques pour le kusarigama.

« Je préfère le cimeterre, je vais avoir beaucoup plus de facilités à manier l'arme. »


Je lève ma veste pour remettre mon costume.

« En échange, je dois vous donner aussi un cadeau. Toutefois, je dois trouver un cadeau en premier. On dirait que vous aimez bien les trucs symboliques à l'effigie de super-héros. »
_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 20:35    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

- Sachez que la réputation de votre géniteur ne s'est pas faite en une vie… Un temps viendra, et croyez moi, vous commencez très bien.

Azazel était un très bon combattant en son genre, surtout à l'escrime, il avait après tout deux millénaires d'expériences et une formation bien poussé auprès de Ra's Al Ghul, ce qui avait vraiment permis à celui-ci de peaufiner bien des techniques. Mais souvent ce qui pouvait surprendre ses ennemis, c'est l'arme du diable rouge, une arme imposante et massive qui donnait l'impression d'être lourde alors qu'elle était aussi souple et légère qu'une rapière. Bref, il n'en dirait pas plus pour l'instant sur ce sujet, sur la renommée de Talia et sur la raison de son intérêt pour elle, préférant laisser naitre une pointe de curiosité pour appâter le poisson avant de dévoiler plus ses idées. Azazel aimait bien ce genre de jeu d'ailleurs, pousser les gens à se demander ce qu'il voulait, à revenir le voir pour combler des vides par rapport à ses paroles ou ses actes, c'était une façon d'analyser si les personnes en face de lui sont réceptives ou non à sa façon de penser.

Elle lâcha un gémissement bien retenu au moment de la couture, montrant donc bien que celle-ci avait ce coté humain, ce qui est naturel, mais bien moins sensible que beaucoup de personnes. Elle avait du subir une belle formation avec son géniteur, et oui il disait subir car il était sur que le lien familial avait rendu l'entrainement plus dur et voir injuste.


- Très bon choix…

Dit il en réponse au choix de la jeune femme, venant essuyer ses mains des quelques traces de sang s'y trouvant, des traces qui ne le dérangeait points, mais qui pourraient le trahir dans une autre situation, donc autant toujours veiller soigneusement.

- Vous n'êtes point obligée… Mais je vois en tout cas que vous êtes très observatrice…

Bien sur, elle avait du se douter au geste d'Azazel que la ceinture avec le X de Psylocke avait une importance, et ceux même si elle n'avait pas encore connaissance de tous les plans du démons, elle avait raison, chaque symbole de ce genre aura une utilité, un pouvoir sur l'avenir et ses projets.

- Veuillez m'attendre un instant…

Souffla t'il, pas comme un ordre, juste une recommandation, venant lever la main devant lui, dans le vide, créant comme une forme de brèche étrange dans la dimension, et d'un coup il se fit aspirer par celle-ci. Il ne vint point s'absenter longtemps, au pire une dizaine de minute, le temps de prendre ce qu'il désirait, de coller une gifle à un de ses enfants qui posait trop de questions et de rassurer Jillian, sa fille, que le temps ou la liberté viendra approche… Bref le train train habituel en quelque sorte, et de la même façon qu'il avait disparu, il revint, une brèche se formant et Azazel en étant expulsé, atterrissant avec une certaine souplesse. Il tenait dans sa main un cimeterre particulier en forme. Une Lame légèrement courbée, une teinte brillante malgré son âge, donnant l'impression d'un montage de plusieurs plaques. Il tendit cette lame à Talia… Sans rien dire, juste la tendre.

Il faut savoir que comme celle d'Azazel, la lame est traitre, c'est un métal qui ne se trouve point en ces lieux, sur ce monde, un métal qui n'est pas plus solide qu'un autre, mais qui est bien plus léger que ce qu'on peut croire. La garde ayant bien entendu un poids pour faciliter sa manipulation, mais l'arme en elle-même ne pèse presque rien, offrant une facilité à déplacer, transporter, mais aussi une fluidité et rapidité des mouvements plus présentes. Il ne donna aucune raison à ce présent, préférant laisser la curiosité agir, et vint juste sourire en coin. Pourquoi faire cela maintenant? Il avait un peu de temps à tuer avant le réveil de Betsy, mais il profitait aussi des rares moments actuels qu'il passait en ces lieux pour profiter de ce contact avec la femme devant lui.

_________________


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2011 - 23:02    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Oui, mon père avait une excellente réputation même chez les groupes ennemis, beaucoup de gens respectaient ses combats et sa philosophie, mais je ne crois pas outre passée les fondements de mon père. Al Ghul est surtout réservé à mon père pour le reste de ma vie. Comme il a autant d'expériences que moi dans plusieurs matières et qu'il possède comme moi du pouvoir de l'immortalité, je ne crois pas que je vais devenir aussi respectée que par mon père. Je sais très bien que je peux battre presque n'importe quels de ses élèves, comme quand j'ai battu Psylocke, mais je ne crois pas qu'on va me prendre avec autant de crédibilités qu'un Wolverine ou qu'un Rogers.

« Je l'espère... »


C'était ma seule affirmation pour la suite. Il présentait ensuite les belles paroles, il ne voulait pas recevoir un cadeau, mais je pouvais bien faire un petit effort. Je ne suis pas une ingrate quand même. Je laisse un petit sourire au coin pour la conversation et pour rester dans le plus naturel des choses. Je suis quand même enthousiaste d'avoir autant de respect d'une personne qui ne me connaît pas encore beaucoup personnellement. Quand, il a disparu dans un genre de porte des étoiles, je vérifiais mes autres blessures. Elle m'a donné quelques coups quand même. Un au ventre, une petite coupure à le joue et un petit bleu sur le ventre. Des blessures qui étaient très superficielles et qui vont rapidement s'effacer.

Je décide quand même de m'asseoir en attendant. Je suis quand même très patiente, mais je suis curieuse de voir ce genre de portail. Je suis curieuse de voir ce qui se retrouve de l'autre coté. Il revient finalement avec la fameuse arme tant désirée et je lui souris de nouveau en me levant. Je prends l'arme qu'il me tend.

« J'aime bien, merci beaucoup. Mais, je ne vais pas m'en servir beaucoup, je ne suis pas fais tuer mes rivaux. Je vais m'en servir pour des grands ennemis ou encore pour des assassinats politiques. »

Je commence à le manier un peu, de donner des petits élans, de le faire tourner sur ma main et ainsi de suite. Je vais bien lui trouver un rôle particulier pour cette fameuse arme. J'essaie ensuite de trouver un autre sujet de discussions. Le petit diable était quand même très charmant et gentil.

« Je me demande ce que vous allez faire de Betsy... elle n'a jamais vraiment attaquer la Confrérie directement et elle était surtout contre Sinistre. »

Les infirmiers étaient en train de quitter la pièce pour nous laisser seuls et surtout pour faire reposer un peu ma pauvre victime. Je la regarde quelques secondes avec une petite indifférence. Je n'ai jamais vraiment vu les X-Men comme des ennemis, mais ils créaient visiblement une division importante entre les mutants. Je passe ensuite ma main dans mes cheveux, je ne suis pas vraiment intéressante d'un certain point de vue.

« Je dois espionner un mutant X-Man du nom de Luke Cage. Mais, je vais commencer demain, je vais me reposer un peu avant... »


Ce n'était pas très intéressant, mais au moins, j'étais capable de partir une discussion.
_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2011 - 08:33    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Elle ne se rendait pas encore compte, mais aux yeux d'Azazel cette jeune femme était bien plus utile et intéressante qu'un Wolverine ou un Rogers… D'ailleurs cela lui fait penser qu'il allait devoir s'occuper de Rogers… Tiens est ce que Deadpool travail encore comme mercenaire? Il verra bien, en tout cas elle n'imagine pas encore que son talent est bien plus intéressant que simplement sa capacité à se battre. Il ne vint point réagir à la petite affirmation libérée, partant et revenant au plus vite avec l'objet dont il avait parlé. Une arme pratique car d'une matière inconnue pour cette dimension, mais aussi du à sa légèreté, et par la même occasion il en apprenait plus sur Talia qui avoua ne pas tuer sans raison, donc au moins une femme qui a un certain code étique. Il la laissa manier un peu cette lame jusqu'au moment ou elle entra dans le sujet Betsy… Ah voila, elle se montrait curieuse sur les affaires d'Azazel et c'était une bonne chose, d'ailleurs à ce sujet il approcha de Betsy, venant lâcher une remarque à un confrériste.

- Prévenez Crapaud de cette présence, je suis sur qu'il aimerait la voir.

Puis il se retourna vers Talia une nouvelle fois, gardant un sourire bien sombre et pourtant presque charmant. Il s'avança vers elle d'un pas suave et lent, presque minutieux, venant la regarder droit dans les yeux comme si il voulait percer son âme par ce regard et la il commença à lui répondre, comme si il n'avait rien à lui cacher.

- Je devais parler à Betsy… Sa place n'est pas chez les X-Men, et une guerrière comme elle a besoin de plus que quelques mots… Elle a besoin d'un exemple.

Oui, un exemple, une défaite, mais surtout le faite que Talia ait ramené Betsy pour la soigner prouve bien que la Confrérie ne traite pas les autres mutants comme des êtres à tuer, mais avec un certain respect. Certes la défaite de Betsy va aussi servir John Hart, mais d'un autre coté, Azazel va tenter de lui faire comprendre que pour elle, pour son enfant, ce serait bien mieux qu'elle vienne rejoindre ses sœurs et frères mutants dans un vrai combat… Surtout avec ce qu'il va arriver prochainement.

- Je sais que la méthode peut sembler extrême, mais dans un avenir proche vous comprendrez la raison de tout cela… Surtout si…

Et la il vint arrêter sa phrase, juste avec un petit sourire en coin et un quasi clin d'œil, aimant laisser ce petit blanc après le "si" pour créer encore plus de curiosité. Il était presque sur maintenant que Talia devait avoir comprit qu'Azazel avait bien une idée derrière la tête. Puis elle parla de Cage, un mutant du groupe des X-men… Ce qui lui plaisait était ce terme, espionner… Au moins si tout marche comme il le souhaite, elle aura toutes les compétences prédisposées de base.

- Méfiez vous de lui, il est d'une force physique imposante et d'une résistance tout aussi impressionnante… Restez bien discrète. Surtout que ces X-Men vont commencer à se douter de quelque chose petit à petit… D'ailleurs si vous devez par malchance avoir une confrontation avec cet homme, essayez que cela soit publique sans vous faire reconnaitre…

Oui cela devenait plus complexe, mais Azazel avait comme besoin que la défaite d'un X-Men se fasse au grand jour, mais le mieux serait que personne ne reconnaisse Talia, pour avoir l'impossibilité de remonter jusqu'à elle. Le mieux serait même que si cela devait arriver, que ce cher Power Man vienne casser quelques murs, quelques objets, et cause des dégats...
_________________


Revenir en haut
Talia Al Ghul
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 309
Localisation: Dans la Confrérie
Féminin
Autres Noms: Talia Demon
Âge du perso: 39 ans

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2011 - 14:23    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Je ne suis pas encore très habituée par les relations interpersonnelles, encore un peu étrangère des relations que certaines personnes possédaient normalement. Je pense quand même avoir de bons amis, comme Todd ou même Azazel d'une certaine façon et je sais très bien que mon père m'aime beaucoup, malgré qu'il essaie toujours de créer un grand vide entre nos deux relations. J'ai eu un petit rire quand il a demandé au Crapaud de venir pour discuter avec Betsy. Il avait quand même une sale réputation de charmeur pour les autres et depuis que Wanda n'est plus dans la Confrérie, il cherche toujours des belles femmes à flirter avec des techniques aussi ridicules et dignes de plusieurs mauvais films.

« Oh... je la plains, la pauvre. »


Je n'ai pas beaucoup l'habitude de regarder les gens dans leurs yeux, alors quand je vois Azazel, qui essaie de plonger ses yeux dans les miens, j'ai un petit recul. Je regarde parfois le plafond ou le sol, mais je me retourne vers son regard après quelques secondes. Il rentre après sur le sujet de Betsy, on voulait donc l'avoir dans la Confrérie. Je ne suis pas contre, elle est quand même une excellente combattante, c'est toujours rare qu'une mutante me blesse.

Il avait quelques choses de plus pour discuter avec elle. C'est peut-être l'une des raisons qu'on m'a envoyé, contrer Betsy. Créer une petite défaite personnelle, mais je ne crois pas qu'elle va le prendre personnelle. C'est encore très rare les gens qui sont capables de me battre de corps à corps. Je décide de lui laisser le sujet au complet de Betsy avant de rajouter un petit commentaire et je réponds avec un petit sourire et une petite affirmation.

« Oui, je comprends... »

Je n'ajoute rien d'autres, je me concentre ensuite sur le dossier de Luke Cage. J'en connaissais un peu, c'était un travailleur social apprécié à l'intérieur des X-Men et aussi dans certaines régions de la ville.

« Merci des conseils, je connaissais un peu les renseignements sur ses pouvoirs, toutefois, je ne crois pas que c'est une bonne idée que je l'affronte au niveau stratégique. Aucune arme est capable de percer sa carapace et je ne crois pas que ma force humaine va être capable de percer sa défense. Et ma mission actuellement est surtout de l'espionner, je ne dois pas l'affronter. »

Je m'avance ensuite vers le petit diable rouge.

« C'était un véritable honneur de vous rencontrer, Azazel, j'espère qu'on va pouvoir travailler un peu plus ensemble pour plus tard. »

Je baisse ma tête en signe de respect comme mon père faisait toujours avec ses rivaux et ses amis.
_________________


Revenir en haut
Azazel
La Nouvelle Confrérie

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2011
Messages: 345
Localisation: Sur terre ou dans sa Dimension
Masculin
Autres Noms: Razlahan, Duma, Keriel, Mastema, Belial, Gadreel, Belzébuth, Semihaza
Âge du perso: 2089 ans

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2011 - 15:01    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul) Répondre en citant

Crapaud pourrait un peu s'amuser si il a envie, au moins cela donnera tout le temps à Azazel d'aller rendre visite à Alexander, sans lui faire de mal, mais y prendre quelque chose pour le rapporter à sa mère, lui montrer qu'elle ne pouvait pas le défendre dans certains cas, que si il avait voulu du mal serait fait à cet enfant, et montrer que la solidarité réel des lieux empêcheraient ce genre d'action. Oui c'est bas d'utiliser un enfant pour une démonstration, c'est une méthode vicieuse, mais c'était la meilleure méthode pour montrer à une mère qu'elle devait aussi penser à l'avenir de sa progéniture… Et est ce que cet enfant aurait un avenir dans un monde comme celui d'aujourd'hui? Ou plus dans un monde ou les mutants sont unifiés? De plus ce n'est pas le Fauve qui risquait de critiquer la Philosophie de la Confrérie, peut être les méthodes par contre….

Elle plaignait la pauvre Betsy, mais quelque part elle ne devait point, ici elle était en sécurité alors que si elle était tombé sur les White Blood, ce serait bien pire, ou sur John Hart, l'autre visage d'Azazel car celui-ci en ferait un exemple médiatique.

Azazel n'avait pas peur de regarder dans les yeux, au contraire c'était une forme de défi, de test ou d'analyser, les yeux d'une personne sont les miroirs de l'âme, souvent un regard trahit, et Azazel avec l'âge avait apprit à rester sur de lui-même dans le doute, le rendant ainsi troublant, des fois déstabilisant. C'est ainsi qu'il avait su faire craquer Mystique du temps ou elle était la femme du Baron Wagner, ou qu'il arrivait à ce qu'on le prenne au sérieux… Un talent social dont son fils Kurt devrait faire un peu plus preuve d'ailleurs. Talia d'un coté lui faisait penser à sa propre fille, Jillian, elle avait un certain respect dans sa manière d'agir, gardait fièrement ses convictions.


-Certes il faut mieux éviter, mais je précisais au cas ou… Arrangez vous qu'il fasse des dégâts, même si c'est pour vous poursuivre…

Il ne demandait point à Talia d'attaquer cet homme, mais si ceux-ci devaient avoir une confrontation, même si Talia doit éviter le combat, autant qu'elle s'arrange pour qu'il fasse une erreur qui passerait bien à l'écran… Oui oui Azazel a bien des projets pour tous les X-Men sans exceptions, un projet pour chacun d'eux… Et tout ceci allait bientôt prendre jour pour son plus grand plaisir, d'ailleurs il réservera surement d'ici quelques temps une surprise pour le géniteur de son interlocutrice, une surprise de taille.

Le diable rouge était bien flatté des mots de Talia, comme de son geste, un geste qui devenait si rare de nos jours, qui lui manquait presque, et il répondit en inclinant légèrement la tête à son tour, respectueusement, mais aussi en apportant un détail pour surement encore plus toucher la curiosité de celle-ci.


- Tout le plaisir est pour moi, et croyez moi… Vous n'imaginez pas à quel point vos mots sont proches de la réalité.

Bien sur un jour prochain il allait faire une offre à Talia, comme à trois autres personnes, mais Talia principalement, et c'est aussi pour cela qu'il était venue la chercher à son appel radio, car cette rencontre avait son importance pour l'avenir.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:50    Sujet du message: Dernière mission en Amérique (Talia Al Ghul)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    X-Men Revolution Index du Forum -> New York City -> Queens Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
revolution © theme by oggy 2010
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com